Ce site internet vous concocte de délicieux cookies afin d'améliorer et personnaliser votre expérience de navigation. D'autres cookies peuvent également vous être offerts de la part d'autres échoppes comme Google, Youtube, Facebook et Pinterest. En explorant ce site, vous consentez à tous les goûter !

La psychomotricité n’est pas de la gymnastique!

Aujourd’hui, j’ai reçu les toutes boîtes dans ma boîte aux lettres. Je vous l’avoue, j’aime encore bien feuilleter les publicités en déjeunant 😉 La presse gratuite locale est le meilleur moyen de se tenir informé des activités de la région. Et puis on découvre des entreprises, des associations locales et … des clubs sportifs. Des clubs sportifs qui vous vantent les mérites de leurs cours de psychomotricité pour vos enfants dès l’âge de 2 ans. Inscrivez-les donc dès la rentrée!

C’est là que quand vous êtes psychomotricienne, vous en renversez votre café.

Petit déjeuner lecture

[Tweet « Non, la psychomotricité ne se résume pas à un cours de gymnastique pour les petits! »]

Avez vous remarqué vous aussi ? On propose partout des séances de psychomotricité! On peut en faire dans les clubs de gymnastique, de tennis et de football, … Dans les écoles de cirque aussi, ça s’appelle alors de la cirquomotricité, et même à la piscine. Pendant les vacances, on trouve également toutes sortes de stages : nature et psychomotricité, cuisine et psychomotricité, multisports et … Bon ok, je ne vous la fait pas 😉

Le label psychomot’

Dès qu’on s’adresse aux enfants, les activités doivent leur être spécifiquement adaptées, d’autant plus qu’ils sont jeunes. Sur ce point, nous sommes d’accord. Et le monde du sport et des loisirs l’a bien compris!

Les activités dédiées aux tout petits fleurissent. Dès la maternelle, les enfants sont déjà inscrits dans une ou plusieures activités parascolaires. Épanouissement de l’enfant ou nécessaire garderie pendant les activités professionnelles parentales ? C’est un autre débat 😉

Quoiqu’il en soit, on retrouve souvent le terme « psychomotricité » lorsqu’il s’agit des activités dédiées aux moins de 5 ans. Ce terme semble donc être utilisé comme une étiquette qu’on accole à une activité lambda pour assurer aux parents que celle-ci est bien adaptée aux enfants.

Le label certifié psychomotricité

Je pense effectivement qu’il est important de souligner cet ajustement aux aptitudes des enfants, très différentes de celles des adultes. Bien sûr qu’il faut adapter la pratique du football, du tennis, de la natation, de la danse, et de tout sport au niveau de développement des tout petits! Mais ce n’est pas pour autant que cela en devient de la psychomotricité. Il s’agirait donc de trouver une autre appellation pour « labelliser » ces activités adaptées aux enfants en bas âge. Pourquoi pas utiliser le terme « baby », comme cela se pratique déjà ? Baby gym, baby tennis, baby danse, ça le fait non ? Qu’en pensez-vous ?

Ce qu’est vraiment la psychomotricité

Encore une fois grâce aux subtilités de notre langue française, il s’agit d’abord de savoir de quoi parle-t-on exactement quand on parle de psychomotricité. En effet, ce terme peut tout aussi bien désigner une pratique, un métier ou un aspect du fonctionnement du corps humain!

On a tous une psychomotricité, un développement psychomoteur, des aptitudes psychomotrices. Et oui! Nos mouvements et nos sensations sont interconnectés avec nos émotions et notre intellect. C’est ça la psychomotricité, avant tout. Et c’est notamment la raison pour laquelle on trouve de la psychomotricité partout … c’est parce qu’effectivement, l’être humain fonctionne sans arrêt de manière psychomotrice. On ne peut pas juste bouger, juste sentir, juste ressentir des émotions ou juste raisonner intellectuellement. On fait toujours tout à la fois!

La psychomotricité n'est PAS de la gymnastique !

Une activité sportive adaptée aux enfants travaille donc leur psychomotricité. Oui, mais de surcroît! Le sport et la gymnastique sont des activités axées sur le développement moteur. Les enfants y travaillent essentiellement l’acquisition de performances motrices et sportives. Et comme tout est lié, il est bien entendu que, même si cela n’est pas l’objectif, les émotions et le raisonnement intellectuel sont également convoqués.

L’éducation psychomotrice, activité pour les enfants

Quand on parle de la psychomotricité comme discipline dédiée aux enfants, il s’agit alors d’éducation psychomotrice. C’est une activité qui s’intéresse spécifiquement à travailler ce lien étroit qui existe entre sensori-motricité, affectivité et fonctions cognitives. L’objectif est de favoriser le développement psychomoteur de l’enfant. Le contrôle des émotions, les aptitudes intellectuelles, la créativité, l’imagination, la gestion des relations aux autres, la confiance en soi, la connaissance de son propre corps, … toutes ces aptitudes sont également travaillées, en plus de la motricité!

L’éducation psychomotrice propose donc une approche globale de l’enfant en développement. C’est une activité corporelle et ludique qui apporte un soutien au processus de développement global de votre enfant. Elle offre un espace sécurisé dans lequel les enfants peuvent donner libre cours à toutes les expériences motrices, sensorielles, émotionnelles, intellectuelles et relationnelles sur lesquelles ils prennent appui pour se construire.

Le vecteur privilégié de tout ce travail reste le corps en mouvement! Ce qui prête donc parfois à confusion avec les cours de gym et les activités sportives car leur point commun est bien la motricité …

Et les psychomotriciens, qui sont-ils ?

Ce n’est pas mon correcteur orthographique qui nous le dira! Tant qu’il continuera à transformer le O en E pour m’écrire psychométricien à la place de psychomotricien … encore un grand sujet d’exaspération 😉

Psychomotricien, profession paramédicale
La psychomotricité s’intéresse spécifiquement à ce lien étroit qui existe entre sensorimotricité, affectivité et fonctions cognitives.

Les psychomotriciens sont des professionnels du paramédical. Ils ont fait une formation spécifique de 3 ans dans l’enseignement supérieur : le Bachelier en Psychomotricité. Cette filière n’existe que depuis 2012 en Belgique.

Avant, il s’agissait d’une formation complémentaire à un diplôme initial dans les domaines paramédical ou pédagogique. C’est pour cela qu’on trouve des kinés (comme moi 😉 ), des psys, des logopèdes, des éducateurs spécialisés et des instituteurs également psychomotriciens.

Les moniteurs de sport, les profs d’éducation physique ou de gymnastique ont eu dans leur formation une introduction à la psychomotricité. Ce ne sont pas pour autant des spécialistes du développement et des troubles psychomoteurs comme les psychomotriciens.

Le mot de la fin

Compliqué la sémantique psychomotrice n’est-ce pas ?

En tant que parents, c’est important de savoir à quel type d’activité nous  inscrivons réellement nos enfants. Qu’attendent d’eux les personnes qui les encadrent ? Le développement de performances ou un épanouissement global ? Esprit de challenge et compétition ou écoute et respect du rythme de chacun ?

Tandis que du côté des professionnels, nous avons tout intérêt à ce que le terme de psychomotricité soit correctement employé afin d’assoir notre discipline et d’obtenir toute la (re)connaissance que mérite notre métier. Si vous avez suivi les actualités de cet été 2016, peut-être savez-vous qu’en Belgique, les psychomotriciens ne bénéficient pas encore d’un statut professionnel au niveau fédéral.

Voilà pour mon petit coup du gueule du jour 😉 Et vous qu’en pensez-vous ? En tant que parent ? En tant que psychomotricien ou autre paramédical ?

Crédits photos :
evilpeacock via Visual Hunt / CC BY-NC-SA
Pragmagraphr via Visualhunt / CC BY-NC-ND
HopToys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.