Ce site internet vous concocte de délicieux cookies afin d'améliorer et personnaliser votre expérience de navigation. D'autres cookies peuvent également vous être offerts de la part d'autres échoppes comme Google, Youtube, Facebook et Pinterest. En explorant ce site, vous consentez à tous les goûter !

Quel siège-auto choisir après la coque bébé ?

Aujourd’hui, je sors un peu de mes sujets habituels autour du développement psychomoteur de l’enfant et des manières de l’accompagner et le respecter au quotidien. J’ai décidé de vous partager mes prises de tête réflexions concernant le choix d’un bon siège-auto. Et s’il y a un objet de puériculture qui ne respecte absolument pas le développement naturel et physiologique de l’enfant, c’est bien le siège-auto ! Mais on lui pardonne, car ce n’est pas son rôle 🙂 Comment choisir le siège-auto qui viendra succéder à la coque bébé ? C’est ma simple expérience de maman que je vous partage dans cet article.

Quel siège-auto choisir après la coque bébé ?

Un peu de théorie sur les sièges-autos

Quand je suis arrivée la fleur au bec, jeune maman toute naïve, pour acheter mon premier siège-auto (enfin, celui de ma fille) … j’ai vite déchanté! Ce n’est pas aussi simple que ça en avait l’air … De fait, il y a des histoires de normes, de groupes, de poids, de tailles, de crash-test, de face à la route, de dos à la route, de réducteur bébé, de fixation isofix, de noeuds de ceintures, de boucliers, de harnais, de barre de force, de … Ahhhhh, au-secours !!!

Après des jours heures de lectures attentives pour m’informer sur le sujet. Je vous en propose une synthèse pour vous faciliter la vie 🙂

En résumé :

  1. Avant 2013, la norme R44 était en vigueur : les sièges-autos étaient alors classés par groupes en fonction du poids de l’enfant. Depuis 2013, une nouvelle norme est apparue : la norme R129 ou i-size. Les siège-autos conçus selon cette norme sont classés en fonction de la taille (en cm) de l’enfant qu’ils peuvent accueillir. On trouve encore dans le commerce des sièges appartenant aux deux normes. La norme i-size étant la plus récente, elle propose plus de sécurité car les sièges-autos sont plus modernes, et plus résistants aux crashs. Les crash-tests sont d’ailleurs plus sévères pour les i-size : le test du choc latéral est obligatoire, ce qui n’est pas le cas dans la norme R44.
     
  2. On privilégie désormais la position dos à la route le plus longtemps possible : au-moins jusqu’aux 2 ans de l’enfant (c’est d’ailleurs obligatoire dans certains pays) et idéalement jusqu’à ses 4 ans. Cette position est 5x plus sûre en matière de sécurité que la position classique face à la route. Tous les sièges-autos i-size sont dits « RF » pour rear-facing, c’est-à-dire dos route en français. Je vous renvoie vers le site sécurange pour en savoir plus à ce propos.

  3. Avant de pouvoir poser ses petites fesses sur votre banquette arrière, votre enfant utilisera idéalement 3 sièges-autos : une coque bébé, un siège intermédiaire (dont il est question dans cet article) et un réhausseur. Il existe des sièges évolutifs mais en général l’ajustement à la morphologie de votre enfant, et donc la sécurité en cas d’accident, sont moindres.

  4. Il existe différents crashs-tests officiels. Tous les sièges vendus dans le commerce ont réussi les crashs-test d’homologation de la norme à laquelle ils appartiennent. Mais ce n’est pas pour ça qu’ils sont tous sûrs ! Des tests plus sévères existent : les crashs-tests qui émanent des membres de l’ICRT (International Consumer Research and Testing) comme l’ADAC (Allemagne), le TCS (Suisse) et le Plus Test (Suède).

Mes critères de choix

Sécurité, maniabilité et prix. Ce sont là mes 3 critères de choix par ordre de priorité.

Tout d’abord la sécurité, car je suis une parano des accidents de la route. Je considère tout trajet en voiture comme une prise de risque. C’était déjà le cas quand j’étais seule dans mon habitacle, mais ça a empiré de manière exponentielle depuis que je transporte la prunelle de mes yeux à l’arrière 😉

Comme mes horaires de travail ne me permettent pas toujours d’aller rechercher la susmentionnée moi-même à la crèche ou chez ses grands-parents, il me faut un siège-auto facile à changer de voiture. Et facile à installer pour les papys et mamys personnes qui seraient moins habituées à faire la manipulation. Raisons pour lesquelles la maniabilité est mon second critère de choix.

Et enfin le prix parce que, comme tout le monde, je n’ai pas envie d’hypothéquer ma maison pour me promener en voiture avec ma fille. Sachant qu’elle est toujours dans sa coque à 18 mois et qu’elle passera dans un réhausseur à 4 ans, c’est un siège-auto qu’elle utilisera moins de 2,5 ans. Faut pas pousser 🙂

Ma sélection de sièges-autos 2017

Voici les 8 sièges-autos que j’ai retenu par ordre de sécurité descendante. Pour me simplifier la tâche, je n’ai examiné que les sièges-autos dernière génération, ceux de la norme i-size.

1) Sécurité excellente

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

BESAFE izi kid x2

Un siège uniquement dos route qui obtient les meilleurs scores aux crash-tests : très bon en choc frontal et en choc latéral. Il est également titulaire du Plus Test suédois. Prix moyen 519€

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

CONCORD reverso plus

Le meilleur rapport sécurité-prix pour ce siège dos route. Scores aux crash-tests : très bon en choc frontal, bon en choc latéral. Il également titulaire du Plus Test suédois. Prix moyen 300€

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

BESAFE izi modular

Siège permettant les deux positions dos et face route. Les scores aux crash-tests : bon en choc frontal + très bon en choc latéral. Titulaire du Plus Test suédois. Prix moyen 618€ pour le siège et sa base isofix vendue séparément.

2) Bonne sécurité

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

BEBECONFORT (MAXI-COSI) axissfix

Siège auto dos et face route. Attention, petite particularité : la position dos route ne convient que jusqu'aux 87cm de votre enfant. Crash-tests : bon en choc latéral et frontal. Pivotant à 360° pour changer l'orientation du siège. Prix moyen 469€

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

CYBEX sirona M2

Siège auto dos et face route. Aux crash-tests : bon en choc frontal et en choc latéral. Ce siège s'installe sur une base isofix (vendue avec) dont il faut le déclipser pour le retourner dans un sens ou dans l'autre. Prix moyen 359€

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

RECARO zero 1

Ce siège propose également les deux orientations dos et face route. Il pivote à 360° pour effectuer le changement de position facilement. Crash-tests : bon en choc latéral et frontal. Pourvu d'un tableau de voyants lumineux qui indiquent très clairement si le siège est correctement installé. Prix moyen 549€

Après la coque, différentes possibilités existent en matière de siège-auto : explications et conseils pour un choix éclairé !

NUNA rebl plus

Siège dos et face route. Bon en choc frontal et latéral aux crash-tests. Pivotant à 360°. Prix moyen 579€

3) Sécurité satisfaisante

Quel siège-auto choisir après la coque bébé ?

BEBECONFORT (MAXI-COSI) 2waypearl

Ce siège auto dos et face route obtient une bonne note aux chocs frontal et une note satisfaisante en latéral. Il s'installe sur une base isofix vendue séparément. Prix moyen 448€ pour le siège et la base.

Ma demi-finale

Entre le Concord reverso plus et le Recaro zero 1 mon coeur balance !

Le Concord présente une sécurité maximale prouvée par les excellentes notes à tous les crashs-tests. Son prix est très attractif. C’est une marque que je connais et dont je suis contente car ma fille voyage actuellement en coque Concord, avec la poussette qui va avec. C’est le siège le plus léger : 10 kg seulement contre 15 en moyenne pour les autres. Ce qui est un avantage non négligeable quand il faut le changer de voiture fréquemment. MAIS il ne propose pas la position face à la route. Or, je connais ma fille … Pas sûr qu’elle tienne dos route jusqu’à ce qu’elle ait l’âge de s’asseoir sur un réhausseur.

C’est là que le Recaro montre plus de flexibilité en proposant le passage face à la route. Son niveau de sécurité est tout à fait honorable. Il est simple d’installation avec des voyants lumineux limpides. MAIS il fait par contre partie des plus chers.

Alors, je vous le dis ou pas ? Allez … le Concord est commandé 🙂 Et vous, avec quel siège-auto roulez-vous ? Comment avez-vous fait votre choix ? Dites-moi tout 😉

Ces articles peuvent également vous intéresser :

3 Comments

  • Edwige

    Merci pour cet article très utile! C’est vrai que le choix d’un bon matériel est un vrai casse tête…J’ai encore un peu de temps, mon fils a 4 mois et il est dans une coque b-one (très sûre, peu chère et qu’on peut utiliser jusqu’à 13 kg), mais je garde vos références précieusement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.