Ce site internet vous concocte de délicieux cookies afin d'améliorer et personnaliser votre expérience de navigation. D'autres cookies peuvent également vous être offerts de la part d'autres échoppes comme Google, Youtube, Facebook et Pinterest. En explorant ce site, vous consentez à tous les goûter !

Rééducation des troubles urinaires

La rééducation périnéale vous permettra d’améliorer votre situation si vous êtes confrontés à des troubles urinaires comme l’incontinence, les urgences mictionnelles ou l’augmentation de la fréquence des mictions. Quels sont ces troubles ? Comment la kinésithérapie en périnéologie peut-elle y remédier ? Vous trouverez une ébauche d’explications sur cet page. Rendez-vous en consultation pour plus de détails et pour la mise en pratique!

Uriner et se retenir : comment ça marche ?

La vessie est en réalité un muscle en forme de poche. Elle se distend au fur et à mesure qu’elle se remplit d’urines. Plusieurs mécanismes en assurent la continence.

Tout d’abord, cette poche est maintenue fermée par deux « robinets » : le sphincter interne et le sphincter externe. Ceux-ci sont contractés pour éviter les fuites. Vous pouvez contrôler volontairement votre sphincter externe, en serrant votre périnée. Tandis que vous n’avez aucun pouvoir sur votre sphincter interne.

Ensuite, quand le besoin d’uriner commence à se faire sentir, les muscles de votre périnée se contractent. Ils envoient ainsi un signal à votre cerveau. Celui-ci renforce alors la continence pour vous protéger des fuites.

Lorsque vous vous rendez aux toilettes, c’est votre cerveau qui donne l’ordre d’uriner. Votre vessie se contracte. Votre périnée et vos sphincters se relâchent pour permettre le passage des urines. L’urine s’écoule de la vessie par un fin conduit : l’urètre.

Ces mécanismes de la continence peuvent dysfonctionner de différentes manières et provoquer des troubles urinaires

Lorsque vous faites des efforts, que cela soit au sport ou simplement en toussant ou en éternuant, vos sphincters doivent se contracter pour maintenir votre continence. Si vos sphincters ne parviennent pas à se contracter suffisamment pour garder la vessie fermée, vous aurez des fuites d’urines. C’est ce qu’on appelle l‘incontinence urinaire à l’effort par insuffisance sphinctérienne. Ces fuites surviennent par surprise sans besoin préalable.

Vos reins produisent environ 1,5 L d’urines en 24 heures, à raison de 120 mL/h pendant la journée. Votre vessie peut contenir de 400 à 500 mL d’urines. Vous devriez donc aller aux toilettes pour uriner au maximum 4x/jour! En pratique, c’est peu le cas car nous consommons beaucoup de boissons irritatives pour la vessie : le café, le thé, les jus de fruits, l’alcool. Néanmoins, si vous devez uriner plus de 6 fois par jour, votre vessie est sans doute hyperactive.

Une vessie hyperactive se contracte de manière anarchique, alors qu’elle n’est pas forcément pleine. Ces contractions s’accompagnent d’un besoin impérieux d’uriner, comme si votre vessie s’était remplie d’un seul coup sans que vous ne vous en rendiez compte. Cela multiplie le nombre quotidien de passages aux toilettes. Lorsque cette hyperactivité vésicale s’accompagne de fuites urinaires, on parle alors d’incontinence urinaire d’urgence. Mais ce n’est pas toujours le cas.

La rééducation périnéale peut vous aider

Corriger vos habitudes mictionnelles et travailler votre périnée vous permettront d’avoir un meilleur contrôle de votre vessie. Les symptômes qui vous incommodent s’en verront également diminués.

Pour ce faire, la kinésithérapie en périnéologie dispose d’un arsenal d’outils comme le calendrier mictionnel, le biofeedback, l’électrostimulation, le travail de la posture, les exercices du périnée et des abdominaux.

Vous obtiendrez rapidement des résultats!